Que faut-il savoir sur la résection de la prostate par laser ?

Que faut-il savoir sur la résection de la prostate par laser ?

Le traitement de l’hypertrophie de la prostate ou encore l’adénome de la prostate peut être effectué de différentes manières. Effectivement, grâce à la nouvelle technologie, cette maladie fréquente chez les hommes qui vieillissent peut être traitée pour conférer une meilleure qualité de vie. Découvrez ce qu’il faut savoir sur la résection de la prostate par laser avant d’opter pour le procédé. 

Qu’est-ce que la résection de la prostate par laser ?

Le traitement par laser prostate est une opération devenue courante en France. Cette intervention est réalisée en fonction du volume prostatique total, dans la mesure où la technique la plus adoptée pour un volume inférieur à 50ml s’avère être la technique de référence. Au-dessus de 100ml, le procédé le plus recommandé est l’adénomectomie chirurgicale. Entre ces deux volumes, c’est le médecin qui décide de la meilleure option pour le traitement. 

L’objectif de la résection de la prostate est d’offrir un traitement efficace permettant la normalisation du débit du patient et la disparition des symptômes. 

Comment fonctionne la résection laser de la prostate ?

La résection laser de la prostate est effectuée sous anesthésie locale ou générale. L’opération peut se faire par vaporisation laser. Cela consiste en la vaporisation du tissu de l’adénome pour le détruire via le laser. Cette technique ne permet aucune analyse de l’adénome.

L’autre procédé pouvant être adopté est l’énucléation de l’adénome à la fibre laser. Cette technique repousse l’adénome dans la vessie pour la fragmenter. Elle est réservée au traitement des gros adénomes, de manière à permettre l’analyse microscopique des tissus après que les fragments aient été évacués. 

Dans les deux cas, l’opération se fait par les voies naturelles, avec introduction de l’appareil laser par l’urètre. A la fin de l’opération, une sonde est introduite de manière ponctuelle dans la verge pour un lavage continu de la vessie avec du sérum, et aussi pour prévoir la formation de caillots dans le sang et l’obstruction de la sonde.

Quelles éventuelles complications de la résection de la prostate par laser ?

En général, la résection de la prostate par laser est soldée par une réussite, mais il existe quelques cas rares de complication, notamment en fonction du volume de l’adénome traité.

Pendant plusieurs jours à quelques semaines après l’opération, un saignement peut survenir. Dans ce cas, une nouvelle opération peut être envisagée en vue du retrait des caillots dans la vessie. 

Il est également possible que le syndrome d’irritation de la vessie, accompagné de mictions fréquentes et urgentes, persiste, se prolonge pendant plusieurs semaines ou quelques mois. Le médecin est le seul à pouvoir évaluer le traitement spécifique pour y remédier. 

La complication la plus fréquente est l’infection urinaire, mais pour cela, il suffit d’un traitement antibiotique pour retrouver la forme.

Sinon, dans certains cas, l’éjaculation du patient peut se rétrograder, dans la mesure où le sperme est émis dans la vessie.

L’incontinence urinaire fait partie aussi des complications, mais il s’agit de cas rares, et surtout transitoires.

Enfin, il est aussi possible de voir le canal de l’urètre ou du col de la vessie se rétrécir, d’où la nécessité d’une nouvelle opération pour rétablir cette anomalie.

Laisser un commentaire